L’échantillon au crochet ? Mais diable ! Qu’est-ce donc ? Est-ce vraiment nécessaire ? Ce petit carré d’une dizaine de centimètres n’est pas la star du crochet. Et pourtant … Il pourrait bien te rendre un grand service et te faire gagner un temps E-N-O-R-M-E selon le type d’ouvrage ! Tu retrouveras mon article complet sur l’échantillon par ici : Comment faire un échantillon au crochet ? Si tu n’en es pas encore convaincu(e), je vais te lister dans le désordre, 5 bonnes raisons de faire ton échantillon au crochet.

1. Choisir le bon fil

La composition de ton fil pourrait ne pas te plaire avec le motif choisit.

Lorsque tu choisis le même fil que le modèle, aucun soucis. Tu n’auras pas forcément dans ton stash (stock de fils) exactement la même marque et la même gamme que celui en référence. Sache que selon la composition, la marque et le type de fil, tu peux avoir des résultats très différents.

Le point / motif que tu vas réaliser peut également grandement influencer ton choix de fil : une dentelle avec un fil à paillettes multicolore ne permettra pas de révéler sa beauté. De même qu’un motif en mosaïque sera moins visible si tes fils sont poilus, trop glissants ou pas assez contrastés.

L’échantillon va alors pouvoir te permettre de juger si le fil et le résultat du motif, ensemble, te plait, avant de te lancer dans ton ouvrage.

L’avantage des kits à crocheter Croch’ta maille est que j’ai déjà choisi le fil parfait pour ton ouvrage pour toi ! Ainsi pas de mauvaises surprises, le patron est étudié en fonction du fil de ce kit. Découvre-les sur notre boutique en ligne : Nos kits à crocheter.

2. Choisir le bon crochet

L’échantillon pour choisir la bonne taille et le bon crochet.

La grande question que tout(e) crocheteur(se) se pose avant de démarrer son ouvrage c’est : quelle taille de crochet utiliser ? Si sur les pelotes cette information figure dans la majorité des cas, cette indication n’est pas toujours adaptée à ta façon à toi de crocheter. Et oui ! Nous avons autant de manière différente de crocheter que de différences de tensions. Et même si toi tu as une tension dans la “normale”, le/la designeur(se) qui a conçu le modèle, lui/elle pourrait crocheter très lâche ou très serré. C’est pourquoi il/elle te donne l’indication de l’échantillon avec le crochet qu’il/elle a utilisé.

L’échantillon permet de savoir, si avec le numéro de crochet que tu utilises, tu auras le même nombre de mailles / rangs que le/la designeur(se). Tu pourras modifier au besoin en prenant un crochet plus petit ou plus grand pour coller avec lui/elle.

De même, si tu as l’habitude d’utiliser toujours ton crochet 3,5mm avec ce fil 100% coton en fingering, qu’il/elle a peut être utiliser un crochet plus gros pour donner un effet déjauger à son ouvrage.

Le type de crochet que tu utilises peut également avoir une incidence sur ton ouvrage ! Crochet en bois et fils de composition végétales ne font pas toujours bon ménage. Un fil mohair ou soie avec un crochet en métal peut glisser très facilement et rendre tes mailles inconfortables.

Pour en savoir plus, consulte mon article : Comment bien choisir son crochet ?

Besoin d’un crochet ? Achète-le tien chez Croch’ta maille ! Je veux voir tous les crochets en boutique.

3. Jauger le rendu du point

Le rendu du point avec le fil et le crochet que tu utilises est également très important !

Je t’en ai parlé brièvement dans la 1ère des 5 bonnes raisons de faire ton échantillon au crochet. Le rendu du point ou du motif que tu souhaites réaliser sera différent selon la taille de crochet, la matière et l’épaisseur de ton fil. Une autre raison de te lancer dans un échantillon avant de commencer ton ouvrage, surtout si celui-ci nécessite beaucoup de métrage !

D’ailleurs, je te recommande très fortement de bloquer ton échantillon, afin de jauger selon les conditions réelles auxquelles seront confrontées ton ouvrage, surtout si tu réalises des motifs en dentelles ou que tu utilises des fils de composition de type laine, mohair, lin, coton, etc. Il n’y a que les fils acrylique qui eux, ne s’étirent / contractent pas au blocage.

Ainsi, si tu trouves que ta dentelle s’élargit trop, tu pourras la réaliser avec un crochet plus fin. Si tu trouves que les brides donne un résultat un trop “carton”, tu peux passer à un crochet plus gros.

Et si tu trouves que le point que tu réalises dans ton échantillon te fait un peu mal les mains, tu sauras qu’il te faudra peut être passe à un crochet ergonomique pour éviter de te blesser.

Même si tu as l’habitude d’utiliser cette même marque et cette même gamme de fil, tu pourrais être surprise du résultat sur un point différent !

4. Vérifier la compatibilité des couleurs

L’échantillon est le moment clé pour bien associer tes couleurs entre elles.

Tu en as sans doute déjà fait l’expérience. Cette pelote si belle dans son état de pelote, dont l’enchaînement des couleurs ne sont pas à la hauteur de tes attentes. Ou ce fil bleu électrique qui finalement ne te plait pas trop avec ce coloris ocre. C’est la bonne excuse pour faire différents tests, et pourquoi pas rapprocher cet échantillon à cette petite robe rouge dans ton armoire, afin de vérifier que ce top crop au crochet sera canon avec ?

En associant toutes les couleurs que tu souhaites utiliser dans ton ouvrage, tu pourras ainsi vérifier que le résultat te plait. Ce serait dommage de changer de couleur à la moitié de ton châle et te rendre compte qu’il ne te plait pas … Au risque de perdre du temps à tout défaire.

5. S’assurer des bonnes dimensions

L’échantillon permet de calculer de la bonne taille de la pièce finale.

La raison la plus importante d’un échantillon, c’est bien celle-ci : vérifier que tu auras la bonne taille de pull !

Si cette mesure n’a pas trop d’incidence pour un châle ou une couverture, elle est primordiale pour un pull, un débardeur, des chaussettes, un bonnet ou même des mitaines !

Il ne suffit que de 2 mailles d’écart sur 10 cm, pour avoir un différence de 10 cm sur un pull d’un tour de poitrine de 100 cm ! C’est 1 à 2 tailles de différence, c’est E-N-O-R-M-E !!!

Tu porterais un pull en taille 42 alors que tu ne portes que du 38 ? Ou un pull en taille 44 alors que tu portes du 48 ?

Pour une mitaine, cela peut t’empêcher d’y passer ton pouce, un bonnet qui ne tiendra pas en place, un débardeur qui laissera entrevoir plus que nécessaire … Bref l’incidence d’un ouvrage sans échantillon peut être dramatique. Voire rendre la pièce où tu as mis 50 heures de ton temps … Importable.

Faire ton échantillon te sera également d’une grande utilité pour savoir si tu auras assez de fil pour terminer ton ouvrage. Et ainsi, éviter de jouer à Yarn Chicken (expression anglophone qui désigne le fait de tenter de finir un ouvrage quand on sait pertinemment qu’on manquera de fil) …

Conclusion

Si l’échantillon n’est pas obligatoire pour tous les projets, il te sera d’une grande aide pour les plus grandes pièces afin de t’éviter de perdre du temps à défaire des centaines de mètres de mailles, voire … Des kilomètres.

Il a de nombreuses utilités : vérifier la taille, la compatibilité de tes couleurs, l’association du fil avec le motif que tu souhaites, et enfin : choisir le bon crochet.

Partage cet article un max pour aider tous tes croch’copains et croch’copines à crocheter plus sereinement grâce à l’échantillon =)

Articles recommandés

1 Comment

Laisser un commentaire

X
%d blogueurs aiment cette page :